Wolters Kluwer Health développe l’aide à la prise de décisions cliniques UpToDate Recherche et navigation dans 9 langues, y compris le français

L’outil de recherche en attente de brevet assure gain de temps et plus grande précision

WALTHAM, MA – (19 juin 2013) – Wolters Kluwer Health, fournisseur international d’informations pour les professionnels de santé et les étudiants, a annoncé le lancement de la Recherche dans votre langue, un ensemble de fonctionnalités de recherche et de navigation en langue locale pour la ressource d’aide à la prise de décisions cliniques factuelles UpToDate®. La Recherche dans votre langue permet aux médecins et aux entreprises des soins de santé du monde entier d’améliorer les soins aux patients grâce à des outils de recherche clinique plus rapides et plus précis dans leur langue maternelle.

La Recherche dans votre langue d’UpToDate rationnalise la recherche d’informations cliniques et de recommandations notées en s’appuyant sur un système de traduction avancé, en attente de brevet, permettant d’effectuer des recherches en chinois simplifié et traditionnel, français, allemand, italien, portugais et espagnol (en plus des fonctions de recherche existantes en anglais et en japonais). En outre, la fonction de recherche à saisie semi-automatique d’UpToDate suggère également des termes ou phrases dans la langue maternelle du médecin.

Pour améliorer plus encore la simplicité d’utilisation, la navigation dans UpToDate peut être personnalisée par défaut avec la langue locale de son utilisateur. Les médecins peuvent également noter les traductions des termes de recherche et adresser des suggestions d’amélioration.

« Le temps passé avec les patients est un important facteur de la qualité des soins aux patients », explique Denise Basow, M.D., vice-présidente/directrice générale et rédactrice en chef d’UpToDate chez Wolters Kluwer Health, Clinical Solutions. « En lançant la Recherche dans votre langue, UpToDate aide les médecins du monde entier à trouver plus rapidement les meilleures réponses cliniques à leurs questions, afin de leur permettre de passer moins de temps à effectuer des recherches et plus de temps à prodiguer des soins à leurs patients. »